Une mission économique belge, composée des hommes d’affaires est attendue à Kinshasa, en marge des séminaires sectoriels et entretiens inter-entreprises fixés du 23 mai au 02 juin 2016, selon une dépêche mise en ligne par l’Agence congolaise de presse (ACP) qui cite une source proche de l’organisateur.

Selon cette source, « la mission économique belge vient en RDC sur invitation de la représentation économique et commerciale des régions bruxelloises, flamande et Wallonne. Pendant près de dix jours, les participants se pencheront entre autres sur les sociétés de multimédia et audiovisuelles, des productions audiovisuelles, Cluster Web Média, ainsi que des fabricants équipementiers audiovisuels, des sociétés spécialisées dans la communication d’entreprises et enfin, des fournisseurs des solutions autonomes de productions d’énergie avec des panneaux solaires sous containers ».

Il sera également question d’échanges entre les hommes d’affaires belges et la presse ainsi que des interventions de certaines autorités du pays dont le ministre de l’Economie nationale, Modeste Bahati Lukwebo, sur le cas de la RDC citée comme modèle de la résilience économique dans la région, rapporte l’ACP.

La source a relevé, par ailleurs, que les participants vont être édifiés sur les besoins du secteur bancaire congolais, en matière de services et d’équipements (hardware, software, expertise et formations), par le vice président de l’association congolaise des banques, Hassan Wazni.

Les tables rondes simultanées sur les télécommunications, les multimédias et les finances (banques, micro finance et assurance), feront aussi d’échanges entre les participants, a dit la source qui souligne qu’au niveau ministériel, une intervention du Vice-premier ministre de PT-NTIC, Thomas Luhaka, sur l’avènement de la fibre optique, la relance de la poste et le passage au système de transmission numérique ainsi que la présentation des besoins du secteur congolais de télécommunication en matière de services et d’équipements, rapporte la source.

Dans le domaine des médias et des finances, il est retenu des interventions des responsables de ces secteurs.

« Ces échanges s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires en République démocratique du Congo devant accoucher à des propositions des solutions aux différents problèmes posés par les deux parties », informe la même source citée par l’Agence officielle congolaise.