Lors du lancement de la troisième édition de la Semaine française dont les travaux ont ouvert ses portes mardi 1er juin à Kinshasa, le Premier Ministre congolais, Matata Ponyo, a invité les entrepreneurs français « à accompagner la RDC dans sa voie à l’émergence ».

Appel pressant du Premier Ministre Matata Ponyo aux investisseurs françaisLe chef du Gouvernement a précisé que « l’amélioration du climat des affaires implique des réformes ambitieuses de notre cadre macro-économique et beaucoup d’entre elles ont déjà été réalisées, Toutefois, poursuivra-t-il, « des secteurs entiers, notamment dans le tertiaire, doivent aujourd’hui être développés et soutenus par nos partenaires extérieurs ».

Il a expliqué, par ailleurs que « mon Gouvernement a engagé notre pays dans le cercle vertueux des réformes et ce processus, indispensable à l’installation des grands groupes français sera poursuivi ».

Parlant de cette foire économique qui se tient sur le thème : « l’émergence de la RDC : opportunités d’affaires », le Premier Ministre congolais s’est réjoui « de la vitesse de viabilité que ce projet a atteint », pour autant qu’elle ait pour objectif de promouvoir les investissements français en RDC où « le climat des affaires s’améliore au jour le jour », insistera-t-il.

Entouré de plusieurs membres du Gouvernement, dont Thomas Luhaka, Vice-premier ministre et ministre des Postes, Télécommunication et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC) et du ministre de l’Economie, Bahati Lukwebo, Matata Ponyo a rappelé l’excellence des relations politique, économique et culturelle qui existent entre Paris et Kinshasa, avant de souhaiter « plein succès » à cette 3ème édition de la semaine française purement business.

Pour sa part, l’Ambassadeur de France, Alain Rémy a salué « cette coopération enrichissante pour les deux communautés », précisant que « nous saluons les efforts communs entre les entreprises des deux pays et également celles qui sont venues expressément de France pour l’occasion. Aussi, nous sommes heureux de constater aujourd’hui que ces efforts ont abouti et réussi, et espérons que les ateliers, les tables rondes… qui se dérouleront ici durant ces trois jours vont aboutir à des contrats, à des projets, et à des marchés pour développer ce partenariat ».

Déployée dans l’enceinte de la Halle de la Gombe et ouverte au grand public, dans cet espace transformé, la troisième édition de la « Semaine française » est une véritable foire économique. Autour des stands déployés sur la pelouse, une ambiance de fête y règne.

Les visiteurs surexcités y découvrent des variétés d’entreprises, en l’occurrence des banques, des sociétés de téléphonie cellulaire, des entreprises de presse, rappelle-t-on