Le Premier ministre Samy Badibanga Ntita a reçu ce jeudi, 16 février 2017 en son Cabinet de travail, le Rapporteur Spécial de l’ONU pour les droits de l’homme, Michel Forst. Accompagné de la Ministre des droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, l’entretien a tourné autour de la manière dont le mandat du rapporteur spécial des Nations-Unies, nommé par le Conseil Européen pourrait appuyer les efforts fourni par la République Démocratique du Congo en rapport avec la protection des défenseurs des droits de l’homme.

Devant la presse, Michel Forst a laissé entendre que sur proposition de la ministre des droits humains, il pourrait lui-même appuyer les efforts faits par le gouvernement et le parlement pour qu’il soit mis en place une loi nationale destinée à la protection des défenseurs des droits de l’homme. Cette loi a-t-il dit est définie de manière plus large par les Nations-Unies. A la question de savoir de quelle manière l’appui à cette loi se fera concrètement, le rapporteur spécial de l’ONU a dit qu’un rendez-vous est pris avec le Parlement congolais où sera évoquées différentes étapes à franchir. Il a par ailleurs évoqué sa disponibilité complète d’appuyer les efforts faits par la RDC dans son combat pour la protection des défenseurs des droits humains.