Le Premier ministre, Samy Badibanga Ntita, a reçu ce lundi 13 février, le gouverneur de la province du Kasaï Central, Alex Kande Mupompa. Monsieur le gouverneur du Kasaï Central est venu faire le point de la situation de sa province, plus particulièrement au sujet de la milice Kamwena Nsapu. Pour ramener la paix dans cette partie du territoire, des pistes des solutions durables, coulées dans une note technique avec un chronogramme bien précis sur des actions à mener, ont été présentées et discutées avec le Chef de l’exécutif centrale, a déclaré Alex Kande au sortir de l’audience.

« Le Premier ministre a promis qu’il va examiner la note que je lui ai présenté et nous allons poursuivre nos discussions », a-t-il ajouté.

A une question de la presse sur l’incursion de la milice à Tshimbulu la semaine dernière, le gouverneur a confirmé qu’il y a en eu effectivement mais le calme est revenu, même s’il est « précaire ». « Il y a eu des attaques des positions mixtes de nos forces de sécurité la semaine dernière à Tshimbulu, mais le chiffre de cents morts avancé par certains journalistes était exagéré. Ce n’est pas exact. c’est de loin, très loin inférieur à cela », a-t-il dénoncé, avant d’indiquer que son gouvernement essaye de ramener tous les enfants de sa province à pouvoir s’entendre, à abandonner la « guerre » et à travailler pour le développement de la province.

C’est pour la première fois que le gouverneur du Kasaï Central, Alex Kande Mupompa est reçu par le Premier ministre, Samy Badibanga, depuis sa nomination à la tête de l’exécutif centrale, et après son voyage annulé de Kananga dernièrement suite à l’incursion dans cette ville de la même milice. Avant lui, c’était le gouverneur de la province voisine du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoy Kasandji qui a présenté la même situation au Chef du gouvernement central, qui visiblement est décidé d’éradiquer ce phénomène dans l’espace Kasaien.