Un essai de contrôle technique, effectué par les ingénieurs de Chanimetal, a eu lieu hier mercredi 11 mai, sur le fleuve Congo, dans sa partie comprise entre Chanimetal et Kinkole.

Un test qualifié de satisfaisant par le directeur général adjoint de la SCTP, qui était invité à assister à cet exercice de navigation. Il s’est fait accompagner des ingénieurs de l’ex. Onatra.

Lambert Matuku Mema s’est réjoui de la qualité du travail réalisé par les ingénieurs de Chanimetal, avant de soutenir que « l’essai était satisfaisant ». « Les moteurs ont bien tourné. Nous avons fait deux heures vingt minutes à la montée et une heure dix à la descente », rapporte-t-il.

M/S Gungu a été réhabilité sur financement du Gouvernement Matata,  dans sa politique de la relance de tous les secteurs de transport en RDC

M/S Gungu a été réhabilité sur financement du Gouvernement Matata, dans sa politique de la relance de tous les secteurs de transport en RDC

Hormis quelques petites remarques formulées, que le Chanic devra corriger dans quelques jours, Lambert Matuku s’est montré rassurant. « Nous invitons donc les populations riveraines des affluents du fleuve Congo à se préparer à accueillir le bateau Gungu, qui arrive dans quelques jours ». Le Dga a rassuré que des retouches sur le bateau ne devront pas faire longtemps.

On rappelle que M/S Gungu a été réhabilité sur financement du Gouvernement Matata, dans sa politique de la relance de tous les secteurs de transport en République démocratique du Congo.

A côté de l’ITB Kokolo, qui dessert la ligne Kinshasa-Kisangani, longue de plus de 1.000 Km, en passant par Mbandaka, Boende, Lisala, etc., le M/S Gungu va s’occuper de la navigation fluviale sur les affluents du fleuve Congo. Il va donc transporter les personnes et les biens sur les rivières Kwilu, Kasaï et le lac Maï-Ndombe.

La cérémonie inaugurale de cet hôtel de luxe flottant va se tenir très bientôt, après que tous les essais seront déclarés concluants.

Il sied de note que la remise en service de ce bateau va enrichir le secteur des transports en RDC. Le pays pourra bénéficier des moyens de déplacement confortables, sécurisés et répondant aux standards internationaux. C’est dire que le Gouvernement est déterminé à redorer le blason du secteur des Transports terni par des engins roulants qui exposent à la mort.

Cette volonté politique de l’Exécutif se fait d’abord sentir sur le plan routier avec le lancement de la société Transco, avec ses bus qui ont permis de résorber la carence des transports en commun à Kinshasa.

Dans les airs, une compagnie aérienne de l’Etat a vu le jour. Il s’agit de Congo Airways. Cette compagnie d’aviation ne cesse de renforcer son charroi d’avion.

Un autre bombardier dénommé « Anuarite » arrive déjà aujourd’hui à Kinshasa. Et la semaine prochaine, Congo Airways va procéder au lancement de deux nouvelles lignes : Muanda avec le bombardier Kimpa Vita et Isiro avec Anuarite.

La voie ferrée n’est pas en reste. Le Chemin de fer Matadi-Kinshasa, ainsi que le réseau de la SNCC fonctionnent désormais normalement. Ce, grâce à l’appui financier du Gouvernement et d’autres partenaires institutionnels. 20 voitures de luxe (à raison de 10 par société) commandées en Chine arrivent très bientôt pour permettre à ces entreprises de l’Etat de relancer de nouvelles lignes, rapporte-t-on.