Samy Badibanaga Ntita s’est entretenu, le vendredi 21 avril 2017, à la Primature, avec la délégation des ambassadeurs de la SADC en mission en R-dC. Les missi dominici de la Communauté de développement de l’Afrique australe ont noté la bonne foi du Premier ministre quant à l’application effective de l’Accord du 31 décembre 2017, a indiqué le ministre tanzanien des Affaires étrangères, Augustin Maïgha.

«Nous avons été touchés par son sens de patriotisme, de modestie et de sa disponibilité à contribuer au processus électoral», a poursuivi le diplomate tanzanien et porte-parole de la délégation. Certes, a-t-il fait comprendre, Samy Badibanga n’a pas signé l’Accord du 31 décembre 2016 mais il s’y est engagé en mettant de côté l’intérêt individuel ou des partis politiques afin qu’on arrive finalement à l’organisation des élections.

«La chose la plus importante est que le Premier ministre vient de nous donner des informations importantes sur la manière que lui et son gouvernement ont contribué dans le processus électoral », s’est félicité Augustin Maïgha. Samy Badibanga a aussi insisté sur l’importance de la constitution et sa primauté par rapport aux Accords que ce soit du 18 Octobre ou du 31 décembre 2016. Le plus important est de parvenir aux élections que la population attend impatiemment, a répété le Premier ministre à ses hôtes.

Il sied de rappeler que Samy Badibanga a laissé une bonne impression sur la R-dC lors du dernier Sommet extraordinaire de la SADC qui s’est tenu du 17 au 18 mars 2017 au centre des conférences Mandluvo Grand Hall du Palais royal de Lozitha. Pour mémoire, ce Sommet avait, concernant la situation politique en RDC, félicité le Président de la République Joseph Kabila Kabange, le Premier ministre Samy Badibanga et tout son gouvernement pour les efforts continus déployés pour résoudre les défis politiques et sécuritaires en RDC. Le Premier ministre congolais avait, alors, expliqué aux dirigeants de la région les efforts entrepris par son gouvernement afin d’organiser les élections, seule voie indiquée pour restaurer la légitimité prévue par la Constitution. A ce sujet, il a soutenu que son gouvernement pourvoit la CENI en moyens pour lui permettre de réaliser son objectif.

1 of 4